Danse_c_leste

J'adorais ma grand mère... J'ai eu une relation merveilleuse avec elle, dans l'enfance d'abord, j'aimais aller dans son jardin, faire des bêtises avec mes frères et sœurs, j'aimais ses gâteaux, j'aimais sa "crème" (un flan en fait) qu'elle mettait toujours dans des ramequins individuels! C'est important d'avoir des choses individuelles que l'on a pas à partager quand on fait partie d'une famille (très) nombreuse. Elle avait compris ca aussi... A l'adolescence elle avait compris que j'aimais qu'on s'occupe de moi. La chemise de nuit préparée sur mon lit tous les soirs quand je dormais chez elle. Mon plat préféré préparé. Des sucreries chocolatées devant la télé le soir... J'adorais ma grand mère, une femme droite, très fière, a cheval sur des principes. Un point de repère et une relation très douce.

J'ai rêvé d'une grand-mère pour mes filles. Un modèle féminin a suivre.. Une femme droite, libérée aussi, une femme qui en a fini avec les doutes de la jeunesse. J'ai rêvé de petits plats, de grandes tablées préparées.
J'aurai aimé un endroit ou les filles puissent passer des vacances, en toute confiance, en toute insouciance. J'ai voulu une grand-mère proche de ses petites filles, proches de mes préoccupations de maman aussi. J'ai voulu un soutient féminin indéfectible, et qui comprends tout, celle qu'on peut appeler quand les enfants sont malades ou pour raconter ce que l'on à acheté aux soldes. J'aurai tant aimé avoir quelqu'un qui se souvienne de toutes les dates importantes, qui n'oublies jamais d'appeler après une journée importante.
J'aimerai que mes filles aient une grand mère comme la mienne ou presque.

C'est difficile de faire le deuil d'un souhait pour nos enfants. Alors on essaie de créer d'autres relations importantes pour elles... D'autres références. Mes sœurs sont un trésor et je sais que ce sont de belles références féminines... Alors merci pour ca!
biz